Les 7 Plans De Pascal

Regarde pour débutant total

Dans le premier aspect il s'agit du soulignement de la réalité sociale par rapport à individuel, c'est-à-dire la réalité biopsychique, personnifié dans les individus. Et en même temps on affirme la priorité de la réalité sociale par rapport à individuel et sa signification exclusive dans la détermination de la conscience humaine et la conduite; la signification de la réalité individuelle est reconnue comme le secondaire. La société, selon Djurkgejmou, cela : l'association des individus; l'imposition des devoirs prescrits par le socium; l'objet de l'idée, le sentiment et l'action; l'individu - l'unité biologique; la représentation créée par la société sur la personnalité humaine en tout, l'individu abstrait possédant certaines lignes invariables et cetera.

Par conviction du sociologue français la personne doit aspirer aux objectifs communs, mais ne pas perdre l'autonomie personnelle, ne pas être absorbé par la société sans reste. Le sentiment de l'accord avec la société, trouve Djurkgejm, détermine par le sentiment du bonheur actif.

En général, les rapports sociaux étaient idéalisés par Djurkgejmom, étaient traités comme les relations de l'accord, la solidarité, l'harmonie et la coopération. Les conflits sociaux et les contradictions étaient portés au-delà de l'ordre public "normal" naturel, étaient examinés comme la maladie, que l'on peut liquider, sans changer les fondements publics.

Sans regarder que les travaux de Djurkgejma sont apparus à la fin du dix-neuvième siècle, plusieurs de ses idées et les idées sont actuels jusqu'à présent. Particulièrement maintenant, quand notre pays éprouve les conséquences de la crise économique le 17 août.

Le principe essentiel du deuxième aspect est ce que l'étude doivent subir en premier lieu non les notions sur la réalité sociale, et elle-même directement. De la sociologie il est nécessaire d'éliminer toutes les prénotions, c'est-à-dire les notions formées en dehors de la science.